Les kiosques disparus

L’Avesnois compte 47 kiosques disparus et non remplacés.

Carte des kiosques disparus
Carte des kiosques disparus

AIBES :

Aibes 1910

Pas de renseignement sur la construction et la disparition de ce kiosque à danser.

ANOR :

Place et kiosque d’Anor
Le kiosque d’Anor

Il a été construit en juin 1878. Source : Journal de Fourmies édition du 16/05/1878 : « Festival d’Anor : … puis les sociétés de musique se rendirent, les unes au kiosque de la place que les ouvriers venaient à peine d’achever… ».

Situé sur la Place du Poilu, il disparut en 1958 lors de la réfection de la place.

AULNOYE-AYMERIES :

Aulnoye

Un premier kiosque à danser existait au début du XXème siècle.

Kiosque sur la Place de l’Hôtel de Ville. Photo des années 1950 de Pierre Legrand

Construit vers 1934-1935 sur la Place de l’Hôtel de Ville, il subit les bombardements de 1940 et fut par conséquent rasé en 1958.

BACHANT :

Kiosque de Bachant sur la gauche de la photo

Kiosque à danser circulaire érigé en 1860 sur la Place de l’Eglise, sa vétusté le fit disparaître en 1948.

BÉRELLES :

Construit vers 1925, la pratique du volley-ball aurait amené sa suppression vers 1960.

BERLAIMONT :

Berlaimont

Implanté face au Familistère, ce kiosque métallique rectangulaire sur pied fut supprimé vers 1923-1924.

BERSILLIES :

Monument aux Morts et Kiosque de Bersillies

Kiosque à danser cylindrique sur pied unique situé derrière le Monument aux Morts. Sa détérioration le condamna à disparaître de la Place de la Salle des Fêtes entre 1955 et 1960.

BOULOGNE-SUR-HELPE :

Boulogne-sur-Helpe.
Boulogne sur Helpe

Kiosque à danser rectangulaire à 4 pieds pouvant accueillir au moins 6 musiciens situé sur la Place et face au Monument aux Morts.

BOUSSIERES-SUR-SAMBRE :

Kiosque visible derrière la voiture

Démonté vers 1955.

CLAIRFAYTS :

En mauvais état il fut démoli en 1964. Selon le maire M. Guy Erpelin, il devait être de forme rectangulaire. Pas d’autre renseignement malgré les recherches de la mairie auprès de ses habitants et au sein de ses archives communales.

DOMPIERRE-SUR-HELPE :

Kiosque à danser rectangulaire construit après 1918 et situé derrière la salle des Fêtes. Il fut jugé gênant pour la réalisation d’un plateau de sport scolaire vers 1950.

ECLAIBES :

Après 1945 à la suite du cylindrage de la Place.

ETROEUNGT :

Etroeungt
Etroeungt : la Mairie et la Place du Marché

Kiosque à danser rectangulaire à 4 pieds adossé à la mairie existant en 1904.

FEIGNIES :

Feignies

Il se délabra vers 1958-1960.

FERON :

Féron vers 1906

Vétuste vers 1955, on le démantela au début des années 60.

FERRIÈRE-LA-grande :

Le Kiosque

Un premier Kiosque à musique, démontable en bois, muni d’une rambarde mais dépourvu de toiture, est édifié devant l’Hôtel de ville et l’Ecole en 1903. Il est vraisemblablement remisé pour l’hiver et ressorti à la belle saison.

En 1924, les architectes Jean et Henri Lafitte dressent les plans d’un Kiosque à musique en béton. Il est édifié par l’entreprise Cacqueneux, au centre de la place Gambetta. Le Kiosque sera rasé dans les années 1960.

GLAGEON :

Glageon 1910 : la Mairie et la Place
Glageon 1960

Une tempête l’emporta en mars 1975.

GOGNIES-CHAUSSEE :

Gognies-Chaussée

Le kiosque à danser rectangulaire juché sur un seul pied, tomba en ruine dans les années 1980 et fut donc démoli.

GOMMEGNIES :

Gommegnies : kiosque de concert situé sur la Grand Place.

« Le kiosque, qui date d’après 1930, délaissé peu à peu par la fanfare au profit de la salle–des-fêtes pour une meilleure acoustique et par commodité, après être devenu uniquement un terrain de jeux des enfants du Centre, s’est insensiblement détérioré.Quand les travaux de rénovations furent trop importants pour les finances communales, la municipalité décida de le démonter en 1972 ». Source Jean Pisson.

HARGNIES :

Hargnies

Ce kiosque rectangulaire sur pied fit l’objet de travaux vers 1930. Non réinstallé par la suite.

HAUT-LIEU :

Sa dégradation et la mise en place d’un plateau d’éducation physique le rayèrent de la Place en 1964.

HAUTMONT :

2 kiosques ont disparu.

Hautmont : ancienne mairie et kiosque

Le premier, construit en 1892, se situait à côté de la mairie. Il exista jusqu’en 1934.

Hautmont : délibération du Conseil Municipal de 1906
Hautmont 1918
Hautmont 1930

Le second se trouvait sur la place principale de la commune (ancienne « Grand’ Place », actuelle Place de Gaulle). Il fut élevé en 1906. Il servait également d’abri aux personnes attendant le tramway. (Source Archives municipales de Hautmont : remerciements à Gaëlle Le Gouèze). Ce kiosque à danser octogonal disparut vers 1958.

HON-HERGIES :

Vue générale de l’église de Hergies et du kiosque à danser

Aucun renseignement sur sa construction et sa disparition.

JEUMONT :

Jeumont
Jeumont Place de la Libération

La réfection de la Place de la Libération en 1964 entraîna la suppression de ce kiosque érigé vers 1900.

LANDRECIES :

Landrecies

Implanté dans le jardin public, désassemblé après 1945.

LIMONT-FONTAINE :

Ce kiosque à danser rectangulaire à 8 pieds torsadés et au garde corps bien ouvragé fut vendu à la ferraille vers 1950.

LOCQUIGNOL :

Locquignol

Reconnu par la mairie « trop petit, vétuste et non couvert », elle le fit enlever en 1950-1951.

LOUVROIL :

Louvroil

Kiosque original par sa forme ronde et sa toiture plate à deux pans dont les plans ont été réalisés en 1948 par l’architecte lillois Michel Vilain.

La mise en œuvre des différents éléments en béton lui conférait un aspect moderne mais reprenait des éléments constitutifs des kiosques : soubassement, poteaux, toiture – débord de celle-ci avec la présence d’une corniche, garde-corps en tubes métalliques et poteaux lisses ronds. L’accès à la scène se faisait par deux escaliers en fer à cheval. Construit à l’entrée du jardin public, il fut démonté dans les années 90.

MECQUIGNIES :

Mecquignies. Photo de Michel Verchain

Kiosque original construit en bois de forme hexagonale.

MOUSTIER-EN-FAGNE :

Marché de gré à gré. Document ADN

Kiosque en fonte monté en 1893 au prix de 450 francs par le Sieur Léon Cantineau de Glageon. Démonté vers 1930 à cause de son état délabré.

NOYELLES-SUR-SAMBRE :

Noyelles sur Sambre

Kiosque à danser rectangulaire construit en 1865-1866 sur la Place (date donnée par ADN série 2O 438/27). Les raisons de sa suppression dans les années 1960 furent « son utilisation rare, sa dangerosité et ses problèmes d’entretien ». (Propos du maire de l’époque : Albert Michaux lors d’une délibération du Conseil Municipal).

OBIES :

Obies . Photo de Michel Verchain

Kiosque à danser rectangulaire sur un seul pied. Architecture unique en son genre. Ôté vers 1970 en raison de son vieillissement.

OHAIN :

Kiosque d’Ohain visible entre les arbres de la Place

Kiosque rectangulaire à 8 colonnes en fonte.
Caractéristiques : hauteur 1 m 90, longueur 5 m 90, largeur 1 m 60, balcon en fer et fonte, 2 candélabres et 2 réverbères pour l’orchestre et sur le pourtour 6 grands candélabres avec réverbères.
Adjudication faite aux Sieurs Chartiaux et Gillet demeurant à Trélon au prix de 2340 francs en date du 21/07/1869. Trop petit et trop vétuste il se vit retirer de la Place Foch vers 1960.

POIX-DU-NORD :

Poix du Nord

Élevé en 1924 Place Talma, il était en état de dégradation complète en 1959 et disparut en 1961.

Informations complémentaires de Mr Lecuppre sur la Place Talma :
 » A l’origine, il s’agit d’un marécage dans la continuité du marais du Moulin. Il se dit, qu’il fut un temps on assista à des joutes nautiques à cet endroit. Dénommée place du Marais, elle devint, le 22 mai 1889, place Talma suite à une décision du Conseil Municipal, le Maire étant M. Williot. C’est à cette époque que furent décidés les travaux de rehaussement de la Place du Marais (place Talma) ainsi que de la rue Talma à la rue du Château, sur 300m. En 1890, le Conseil décide d’abattre le Tilleul de la place qui menace la sécurité des personnes. En 1920, on aménage la place Talma. Un kiosque y est construit en 1924. En 1930, on confectionne une aire bétonnée autour du kiosque pour pouvoir danser. Ce kiosque existera jusqu’en 1961″.

PONT-SUR-SAMBRE :

Pont-sur-Sambre
Pont-sur-Sambre vers 1930

Apparu vers 1900, il fut enlevé en 1963 pour trois raisons : il gênait la visibilité, était dégradé et surtout adossé à un monument historique.

PRISCHES :

Extrait Registre Délibérations Conseil Municipal de Prisches
Marché entre le maire et l’artisan
Prisches 1900
Prisches 1920
Prisches vers 1930

Kiosque pesant 2400 kg à colonne unique en fonte, plancher en tôle et le reste en fer construit en 1888 et retiré vers 1960.

RAINSARS :

Le drainage d’un ruisseau traversant la Place condamna ce kiosque vers 1950-1960.

RECQUIGNIES :

Recquignies

Kiosque à danser octogonal et couvert bâti en 1930, il fut soustrait de la Place de Nice en 1971 à la suite de son dépérissement.

ROUSIES :

Rousies

Conçu Place St Bernard en 1931, sa disparition en 1969 eut pour origine son délabrement.

SAINT-REMY-DU-NORD :

Saint Rémy du Nord. Photo de Pierre Legrand

Kiosque à danser circulaire similaire à celui de Beaufort mais avec un pied unique plus haut.

SAINT-WAAST-LA VALLEE :

Abattu en 1969 suite au tracé d’un terrain de handball.

SEMERIES :

Avant 1974.

SEMOUSIES :

Non réparable en 1955-1956.

SOLRINNES :

En ruine.

SOUS-LE-BOIS : (Devenu un quartier de Maubeuge)

Sous-le-Bois

L’agrandissement de la Place de l’Industrie en 1958-1960 occasionna la démolition de ce kiosque ravagé par le temps.

TAISNIERES-EN-THIERACHE :

Taisnières en Thiérache

Le kiosque exista jusque dans les années 60. Il avait été installé sur la Place en 1928 car la commune l’avait acheté à cette date à la commune de Leval. Il datait de 1868.

WIGNEHIES :

Wignehies

Décrit dans le Journal de Fourmies comme un « magnifique kiosque cylindrique, en fer et fonte récemment érigé » (Edition du 28 septembre 1884). Disparition avant 1940.

WILLIES :

Le kiosque disparut vers 1968 suite à son altération et au déplacement de la Place.